janvier 2022
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
Flat View
Vue par années
Vue par mois
Vue par mois
Weekly View
Vue par semaines
Categories
Vue par catégories
Search
Rechercher

Homologation par Santé Canada du premier implant médical imprimé en 3D par un fabricant canadien

2 décembre 2021
Lieu :
Québec


Contact :
Annie Morin, conseillère en communication Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 418 808-3775

LARA3D COUL.jpg

Le CHU de Québec-Université Laval et Investissement Québec – CRIQ sont fiers d’annoncer l’homologation par Santé Canada d’un premier implant imprimé en 3D par le Laboratoire de reconstruction anatomique 3D (LARA 3D) situé dans les installations d’Investissement Québec – CRIQ à Québec. C’est la première fois qu’une organisation canadienne obtient l’autorisation de produire au Canada un instrument médical implantable imprimé en 3D. La barre mandibulaire 3D Specifit, fabriquée sur mesure pour chaque patient, sera utilisée pour la reconstruction de la mâchoire de personnes atteintes d’un cancer de la bouche.


Inauguré l’an dernier, le LARA 3D détient depuis avril 2021 la certification ISO 13485, qui confirme que le processus de fabrication des nouveaux dispositifs médicaux respecte les plus strictes exigences de gestion de la qualité. Avec l’homologation de Santé Canada, délivrée en septembre, le feu vert est donné au traitement de patients et à la production de la barre mandibulaire 3D Specifit ainsi que des guides de coupe et de perçage chirurgicaux.


L’impression 3D, ou fabrication additive, révolutionne la fabrication des implants médicaux. Les chirurgiens ne sont plus contraints d’adapter la physiologie du patient à des prothèses aux dimensions prédéterminées. Ils font plutôt fabriquer sur mesure, avant la chirurgie, des implants modélisés à partir de l’imagerie interne du patient et suivant les contours uniques de l’os à réparer. Au LARA 3D, des métaux biocompatibles sont utilisés pour l’impression en 3D par fusion sur lit de poudre par laser ou par faisceau d’électrons.

Le recours à des prothèses métalliques sur mesure, imprimées plutôt que fabriquées de façon traditionnelle, entraînera une amélioration de la qualité des soins au Québec grâce à la diminution du temps de chirurgie et de récupération des patients avec, à la clé, l’amélioration de leur qualité de vie.


L’homologation d’un premier produit 3D Specifit est une reconnaissance de l’expertise québécoise en impression 3D médicale. D’autres innovations sont à prévoir, en partenariat avec le secteur privé, qui peut profiter des équipements et des connaissances accessibles au LARA 3D.

Des investissements d’environ 8 millions $ ont été nécessaires pour l’aménagement des installations, l’achat des équipements et le temps des ressources humaines impliquées dans la R-D et le processus d’homologation. Le gouvernement du Québec a financé 3 477 873 $ par l’entremise du Programme de soutien à la recherche, volet 2 – Soutien au financement d'infrastructures de recherche.


Ce projet met en lumière les grandes possibilités de la collaboration entre des professionnels d’univers différents pour faire naître l’innovation, soit un centre hospitalier universitaire, le CHU de Québec-Université Laval, et un centre de recherche industrielle appliquée, Investissement Québec – CRIQ. Le secteur privé, plus particulièrement le fabricant de vis orthopédiques Alkom Digital et le producteur de poudres métalliques pour l’impression 3D AP&C, a également été mis à contribution. Axelys (anciennement SOVAR), organisme dédié à l’accompagnement de chercheurs et d’entrepreneurs pour le développement et le transfert de l’innovation issue de la recherche publique, a participé au financement à hauteur d’environ 225 000 $, par l’entremise du Programme de soutien aux organismes de recherche et d'innovation (PSO), volet 2d, dédié à la maturation technologique.


Citations
« Les collaborations entre les milieux industriels et de la recherche permettent au Québec de développer davantage d’innovations médicales. L’homologation de cet implant en est un excellent exemple. En soutenant le Laboratoire de reconstruction anatomique 3D, on souhaite stimuler la recherche collaborative dans des secteurs d’avenir afin d’améliorer la compétitivité des entreprises et la qualité de vie de la population québécoise. »

- Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable du Développement économique régional

« Nous sommes très fiers de pouvoir annoncer l’homologation par Santé Canada de la barre mandibulaire 3D Specifit, qui permettra non seulement d’offrir une meilleure qualité de vie aux patients grâce à des chirurgies optimisées, guidées et personnalisées, mais également de développer un pôle d’expertise sur l’équipement médical 3D au Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval. Nous sommes convaincus que l’homologation de cette technologie n’est que le début de l’innovation, la recherche et le développement dans l’impression 3D médicale au sein du LARA 3D. »

- Dr Gaston Bernier D.M.D., chef médical, Service de médecine dentaire en oncologie au CHU de Québec-Université Laval

« Avec le LARA 3D, Investissement Québec – CRIQ joue pleinement son rôle de chef de file de la fabrication additive au Québec. La gamme de prothèses 3D Specifit répond aux besoins du secteur de la santé et permet d’offrir une meilleure qualité de vie pour les patients. Elle démontre également toutes les possibilités de l’impression 3D pour les entreprises qui doivent concevoir des pièces complexes, légères et durables. L’expertise développée est accessible à tout l’écosystème de l’impression 3D au Québec afin de multiplier les produits novateurs et de favoriser la croissance d’entreprises innovantes. »


- Lyne Dubois, vice-présidente, Investissement Québec – CRIQ


« Le travail qui est fait au laboratoire d’Investissement Québec – CRIQ est impressionnant. L’équipe y effectue un travail remarquable pour développer des implants mandibulaires personnalisés imprimés en 3D. La certification ISO 13485 de l’entreprise, jumelée à l’approbation de Santé Canada, reflète bien le leadership et la qualité de la conception et de la fabrication offertes par le groupe. »


- Terry Wohlers, président de Wohlers Associates et auteur du Wohlers Report

Retour